MENTAL CROSSFIT

CROSSFIT

Ami(e)s crossfiteuses, crossfiteurs, vous savez. Vous savez à quel point le mental peut être important dans le Crossfit. Ce genre de journée où rien ne passe, et qu’avant même le WOD on a plus envie ou on se sent moins fort que d’habitude. Il y a aussi les appréhensions sur des mouvements techniques (passer sous une barre lourde), les handstands (où quand ça veut plus, ça veut plus). Les cals à enchaîner, ce ring muscle-up qui ne veut pas passer, etc.

La dimension mentale dans le crossfit est capitale. Tout comme les entraînements physiques, vous pouvez/devez vous entraîner mentalement pour faire la différence et progresser plus rapidement et SURTOUT en conservant du plaisir.

Conseils du Coach Mental

Comment mieux appréhender vos entrainements et compétitions ?

1. Travaillez vos routines

En effet il est primordiale dans n’importe quel sport d’avoir des routines fixes. D’autant plus en crossfit.

Une routine peut être composée de :
– geste (se taper sur les cuisses, remonter les épaules, respiration),
– pensées (des phrases, mots, musiques),
– regard « intérieur » via imagerie mentale, extérieur par exemple : je regarde ma barre, mes pieds, loins devant.

➤ Identifiez quelles sont vos routines de base. L’activité Crossfit implique assez souvent d’être ou de se filmer. C’est un moyen privilégié pour observer et noter les routines avant un geste/WOD particulier.
➤ Définissez quels sont l’ensemble des gestes, mouvements, idées, pensées qui vous passent par la tête juste avant d’exécuter un mouvement ou un WOD. Assurez-vous que l’ensemble de ces éléments soient en cohérence avec la volonté de performance. On laisse de côté les « j’suis déjà éclaté, j’ai plus de jus ».
➤ Ajouter certaines chose que vous avez pu observer chez d’autre et qui vous plaisent. Attention de ne pas non plus avoir une routine trop longue ni trop courte. L’essentiel et qu’elle vous convienne.
➤ Rendez vos routines SYSTÉMATIQUES, qu’il pleuve, qu’il vente, que vous soyez euphorique, motivé ou fatigué. Effectivement, les routines sont délaissées / dégradées lorsque le moral baisse. Alors raison de plus y être attentif dans ces moments là.

L’objectif de la routine est de créer un cadre de performance, une bulle, un mindset propice à la réussite. La mise en oeuvre de la routine est essentielle et ne dépend que de vous.
Maintenant à vous de jouer 😉

ARTICLE complet sur les routines [cliquez ici]

2. Visualisez avant l’action

étude cerveau

Avant le WOD ou un mouvement spécifique, tentative de PR ou non. Visualisez l’action mentalement.

Lorsque nous visualisons un action, notre cerveau active certaines zone responsables de la préparation, du contrôle, et de l’exécution du mouvement qui sont également activées lors de l’exécution réelle. . Les commandes motrices ne sont pas envoyées aux membres, mais ces zones responsables du mouvements sont activées de manière presque similaire à l’exécution réelle. Nous parlons alors qu’équivalence neuro-fonctionnelle.

Mise en application

Imaginez que vous voyez à travers vos propres yeux, comme à travers une camera embarquée. Visualisez l’ensemble de votre routine, visualisez l’effort, la technique que vous allez mettre en place pour passer se ring muscle-up ou autre.
La visualisation doit se faire :
– à la première personne (position dite « associée »),
– elle doit inclure un maximum de sensation (grip, stance, tensions musculaires, etc.)
– en temps réel,
– avec réussite,
– avec une projection de l’effort cohérente par rapport à la charge,
– du début à la fin de l’effort.

Enfin, n’hésitez pas à rendre l’imagerie mentale SYSTÉMATIQUE, vous y gagnerai beaucoup. Vous pouvez évidemment l’intégrée dans les routines vues plus haut.

ARTICLE complet sur l’imagerie motrice
[cliquez ici]

ÉTUDE sur l’équivalence Neurofonctionnelle – Hanakawa et al. 2008
[cliquez ici]

3. Activez une émotion positive avant de partir

Heart by Komkrit Noenpoempisut from the Noun Project

Avant de vous engager dans l’activité, le WOD, le PR ou autre. Veillez à être dans une émotion positive et adaptée à la situation.

« L’émotion oriente l’attention, la lucidité et l’énergie »

Il existe de nombreuses techniques pour se mettre dans un émotion, notamment l’ancrage. C’est une technique de programmation neurolinguisitique très efficace à mettre en place avec votre coach mental.
Seul, vous pouvez simplement vous remémorer un souvenir positif (lié au crossfit ou non), prendre le temps de bien vous y replonger, de vous rappeler de détails, etc. Ainsi votre cerveau va sécréter de la dopamine (motivation, défis, récompense) et donc vous mettre dans de bonnes dispositions mentales pour prendre du plaisir et être performant.

Testez, expérimentez, recommencez, je me tiens à votre disposition au besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.